Home CAMEROUN Cameroun: lutte contre les agents fictifs : 172 fonctionnaires suspendus du fichier...

Cameroun: lutte contre les agents fictifs : 172 fonctionnaires suspendus du fichier solde de l’Etat

115
0

Après la phase de sensibilisation, le Ministère des Finances sévit déjà. 172 fonctionnaires viennent d’être suspendus du fichier solde de l’Etat. Lesdits agents de l’Etat ont touché plus que ce qui leur revenait comme salaire. Leur salaire avait été multiplié par un indice de correction comme pour des personnes qui travaillaient hors du pays. La découverte a été faite grâce à l’opération de Comptage physique du personnel de l’État (COPPE). Elle a été initiée par Louis Paul Motaze dès son arrivée à la tête du département ministériel suscité.

« En ce qui concerne l’assainissement du fichier solde, les résultats de l’opération de toilettage du fichier solde “consulaire” devront entraîner inéluctablement la suspension de 172 agents publics du fichier, pour des économies de l’ordre de 3,169 milliards de FCFA par an, et pour près de 34 milliards FCFA à recouvrer », peut-on lire dans une note du Ministère des Finances.

Il faut rappeler que pour le cas de salaire payé au taux consulaire, le Ministre Louis Paul Motaze par voie de correspondance avait saisi son homologue Lejeune Mbella Mbella du Ministère des Relations extérieures. Dans cette correspondance, le Minfi faisait remarquer au Minrex qu’il y a une « présomption de détournement des deniers publics au moyen d’attribution frauduleuse des salaires au taux extérieur accordés à certains personnels réels ou fictifs de l’État ».

Il convient de rappeler aussi que le Minfi toujours dans le cadre du Coppec, a donné un délai de trois mois aux fonctionnaires qui sont en situation d’irrégularité pour se mettre en règle. faute de quoi, ils seront suspendus du fichier solde de l’Etat. Près de 8000 fonctionnaires étaient visés par l’interpellation du Ministre.

Le document sorti le 20 janvier dernier par le Minfi indiquait que « les actes de 7 855 pensionnés du Fichier actuel n’ont pas pu être retrouvés ; ce qui fait douter de la légitimité des droits qu’ils continuent de percevoir ». Aussi afin de limiter le contentieux qui pourrait découler de la suspension directe du paiement desdites pensions, les intéressés sont priés de bien vouloir déposer impérativement une copie de l’acte leur attribuant la pension, au plus tard le vendredi 20 mars 2020.

Avec Agence Cameroun presse

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here