Home AFRIQUE Guinée Conakry : journée de vote sous haute tension

Guinée Conakry : journée de vote sous haute tension

85
0

Maintes fois reporté et plusieurs fois sa tenue exigé par l’opposition, le double scrutin des législatives et le référendum constitutionnel a finalement eu lieu aujourd’hui.

En effet, ce dimanche le 22 mars 2020, près de 5 millions d’électeurs guinéens ont été convoqués aux urnes pour le renouvellement de leur hémicycle et surtout pour se prononcer sur le référendum constitutionnel.

Dans les bureaux de votes à Conakry et dans le reste du pays, l’affluence n’a pas été au rendez-vous en raison de la pandémie à coronavirus. Les électeurs ayant préféré se terrer dans leurs maisons pour se conformer aux mesures de confinement envisagées par le gouvernement.

Si le vote s’est bien déroulé à Kaloum dans le centre-ville de la capitale et où le chef de l’Etat Alpha Condé a accompli son devoir civique, tel n’est pas le cas pour la banlieue de Conakry trop favorable à l’opposition.

Ici, des heurts ont été observés ça et là entre pro et anti référendum constitutionnel. On a même pu voir des jeunes gens entrain de brûler des pneus à même la chaussée faisant ici un affront avec les forces de l’ordre qui les pourchassaient avec des matraques aux mains. Des coups de feu ont aussi été entendus, mais on ne déplore aucun mort ni de blessé au moment où nous bouclons cet article.

Il faut rappeler que le double scrutin d’aujourd’hui se déroule en l’absence des observateurs internationaux de l’OIF, de l’union africaine et de la cedéao qui se sont retirés du processus parce ayant constatés que l’opposition n’a pas intégrée dans le jeu électoral.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here