Home AFRIQUE Côte d’Ivoire: Ralhp Yao annonce la parution prochaine du magazine économique «...

Côte d’Ivoire: Ralhp Yao annonce la parution prochaine du magazine économique « In Power »

63
0

Le magazine économique In Power est un journal dirigé par Ralhp Yao. Son prochain numéro paraîtra le mois de mars prochain. Et comme chaque sortie de sa version papier, un concept « In’Power Talk » est organisé et se présente sous forme d’un panel d’échanges conviviaux autour des thématiques économiques d’actualité en rapport avec divers secteurs d’activités économiques en Côte d’Ivoire.

C’est dans cette perspective qu’un panel d’échanges et des débats a été organisé hier vendredi 26 février 2021 au siège même de la rédaction de ce média spécialisé qui se trouve à Abidjan et plus précisément dans la commune de Cocody-Riviera 3. Le panel en question échangeait autour du thème principal suivant : « le succès de ce pays repose sur l’agriculture, quel état des lieux 61 ans après ? ».

Pour animer ledit thème, deux experts en questions agricoles ont été conviés pour croiser leurs regards devant des journalistes venus nombreux pour couvrir l’événement. Il s’agit entre autre de madame Ouayogodé Mabiné et de M. Eric L. Diarrassouba, respectivement présidente fondatrice de « la maison de la transformatrice » et président du conseil d’administration de la société coopérative des produits agricoles.

Pour madame Ouayogodé Mabiné, membre de la société coopérative de l’union des transformatrices et innovatrice de Côte d’Ivoire pour les libertés économiques et par ailleurs, présidente fondatrice de « la maison de transformatrice » qui est une association des femmes dynamiques qui encouragent la politique nationale de transformation et de distribution des produits agricoles de Côte d’Ivoire, l’agriculture est un secteur très porteur en tant qu’elle est le moteur principal du développement du pays mais, que 61 ans après les indépendances, l’état des lieux de ce secteur est plus que macabre. Poursuivant dans ses idées, madame Ouayogodé Mabiné a dit regretter amèrement que les performances spectaculaires agricoles qui ont longtemps permis à la Côte d’Ivoire de connaître l’autosuffisance alimentaire dans les trente premières années après les indépendances, ont été carrément abandonnées ou ont été tout simplement mises aux oubliettes alors même que la population nationale est essentiellement rurale. C’est pourquoi, elle n’a pas manqué de décrier le manque de volonté des uns et des autres, d’industrialiser ce secteur ainsi que la distribution de ses produits de rente.

Quant à M. Eric L. Diarrassouba, il n’est pas passé de midi à quatorze heures pour rappeler à tous les journalistes présents, que si l’état des lieux du secteur agricole est si macabre, 61 ans après les indépendances comme le souligne si bien madame Ouayogodé Mabiné, c’est parce les agriculteurs eux-mêmes sont non seulement mal organisés dans leur propre secteur d’activité mais aussi, parce qu’ils manquent le soutien et l’encouragement nécessaires pour booster leur productivité. C’est pourquoi, a-t-il a laissé savoir, une bourse nationale et d’appui au secteur agricole a été mis sur pied. Question d’assister ces agriculteurs dans leur lutte efficace pour l’amélioration de leurs conditions de vie. C’est donc avec étonnement qu’il a fait remarquer aux journalistes, que le paradoxe de la Côte d’Ivoire aujourd’hui, c’est bien d’avoir réussi jusqu’à hier, à développer sa croissance économique à partir d’une agriculture de très petite taille familiale et que curieusement, le train du développement de ce processus n’a pas continué sur cette lancée. Il a dit que tout ça n’était pas normal, avant d’ajouter si la Côte d’Ivoire veut vraiment aller de l’avant, elle doit forcement revenir aux pratiques de courage qui lui ont permis d’arriver au niveau qui lui a suscité tant d’admiration de par le monde.

Au total des deux regards croisés des deux experts en questions agricoles, on retient de ce In’Power Talk que les multiples problèmes qu’affronte aujourd’hui l’agriculture ivoirienne sont aussi bien humains que techniques. C’est pourquoi, les deux panélistes ont été tous d’accord pour dire que des politiques publiques agricoles que mettront en place la Côte d’Ivoire dans un futur proche ou lointain, dépendront ou non la croissance de l’agriculture et l’accélération de l’implantation des industries nationales plus compétitives.

Il faut rappeler que le magazine économique In Power est un journal qui traite des questions économiques et arrête en fin du compte, les tendances des marchés nationales et des côtes boursières. C’est également un média qui se veut un puissant indicateur de prise de décision pour les investisseurs nationaux ou étrangers, les chefs d’entreprise ainsi que les décideurs publics et privés.

Le magazine économique In Power existe déjà en version numérique et en application mobile. Sa version papier de 77 pages paraîtra le mois de mars prochain et sa distribution sera gratuite auprès de plus de 4 000 chefs d’entreprise et partenaires associés.

Dieunedort Essomé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here