Home AFRIQUE Côte d’Ivoire: le député suppléant Kouao Djadji sensibilise la jeunesse d’Adiaké au...

Côte d’Ivoire: le député suppléant Kouao Djadji sensibilise la jeunesse d’Adiaké au bon usage du numérique

90
0

Samedi, 16 janvier 2021, la grande salle des conférences de la sous-préfecture d’Adiaké était archi-comble.

Et pour cause, Kla N’guessan Serge, le président du mouvement des élèves et étudiants pour le développement d’Adiaké en abrégé MEEDA, avait convié toute la jeunesse de son département d’origine, à l’effet de prendre part à une conférence qui a été organisée sous le parrainage du député suppléant Kouao Djadji Blaise.

Cette conférence qui avait pour thème principal : « Quelles opportunités pour la jeunesse face aux défis du numérique », était animée de bout en bout par Dr. Tano Bian Jeanne, par ailleurs, présidente de l’Institut international d’accès au droit en Afrique.

D’entrée de jeu, la conférencière a laissé savoir à toute la jeunesse qui avait fait le plein de la grande salle des conférences de la sous-préfecture d’Adiaké, que le numérique est de nos jours, un véritable atout de développement personnel et de facilitation de conduite au succès pour ceux des jeunes qui savent mieux en utiliser.

Elle a insisté en disant que les jeunes d’Adiaké doivent pleinement profiter du numérique et de l’outil internet, non pas pour s’autodétruire, mais plutôt pour faciliter leur propre insertion sociale dans le dur marché du travail et du succès social, quand ils ne font pas des recherches en vue de compléter leurs enseignements reçus en classe.

Des exemples ? La conférencière Dr. Tano-Bian Jeanne en avait donné une pléthore pour faire savoir à cette jeunesse qui était toute acquise à cause, que Internet est un formidable outil de travail mais que cet outil n’est pas sans danger.

Elle a ensuite ajouter que Si le web est devenu de nos jours une nécessité sociétale pour toutes les générations y compris la jeunesse, il est également important de rappeler qu’il faut la manier avec beaucoup de précaution pour éviter les drames ainsi que des déconvenues.

A ce niveau du développement de ses idées, Sylla Amara, le commissaire de police de la ville d’Adiaké a tenu à faire remarquer à toute cette jeunesse de sa circonscription de commandement, que certaines publications sur les réseaux sociaux et attentatoires à la Loi, sont passibles des peines privatives de liberté.

Il a donc appelé toute la jeunesse du département d’Adiaké, à faire bon usage de l’outil Internet sous peine de tomber sous le coup des articles 365-377 du code pénal.

Il aussi relever que la jeunesse devra tout faire pour éviter la cybercriminalité car, son institution possède désormais des moyens électroniques pouvant permettre de tracer tous ceux des faussaires qui polluent Internet en Côte et empêchent les dignes citoyens de gagner leurs vies.

Le représentant du commandant de brigade de la ville d’Adiaké, qui assistait à la même conférence-débat, a également abondé dans le sens que le commissaire de police Sylla Amara.

pour lui, son institution, la gendarmerie nationale, se met à la disposition de la Loi, comme elle l’a toujours fait, pour conduire en prison quiconque utilise Internet via les réseaux sociaux et consorts, pour faire la cybercriminalité.

Il a donc appelé toute la jeunesse du département d’Adiaké, à plus de sagesse et d’intelligence dans l’utilisation de l’outil numérique et de Internet.

Après quoi, cette conférence-débat a pris fin par une séance de questions-réponses à laquelle la conférencière ainsi que les différents intervenants ont eu du plaisir à se soumettre.

Il faut rappeler que cette conférence sur le numérique qui était organisée par le mouvement des élèves et étudiants pour le développement d’Adiaké (MEEDA) et placée sous le patronage du député suppléant Kouao Djadji Blaise et à l’attention de la jeunesse de tout le département d’Adiaké, a connu la présence de plusieurs autorités de la ville, qui en même temps, ont été toutes représentées.

Dieunedort Essomé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here