Home AFRIQUE  Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara tend la main du dialogue à l’opposition

 Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara tend la main du dialogue à l’opposition

88
0
Ivory Coast's incumbent president and presidential candidate Alassane Ouattara (C) speaks to reporters after casting his ballot at a polling station in Abidjan on October 31, 2020, during Ivory Coast's presidential election. / AFP / Issouf SANOGO

La victoire électorale du président Alassane Ouattara a été confirmée lundi par la Cour constitutionnelle à la grande joie de ses nombreux électeurs. Mais pour lui, le temps de l’élection est passé, il faut aller vite. C’est pourquoi, il a fait du dialogue inclusif avec son opposition politique, une priorité.

Sans véritable suspens, la Cour constitutionnelle a finalement confirmé lundi le 9 novembre 2020, la victoire électorale du président sortant Alassane Ouattara avec 94,27% des voix pour un taux de participation de 53,90%.

Ces résultats provisoires du scrutin présidentiel du 31 octobre dernier avaient été rendu publics par la commission électorale indépendante (CEI) une semaine plus tôt.

La confirmation de cette victoire du président Alassane Ouattara par la Cour constitutionnelle, avait été accueillie dans tout le pays profond et surtout à Abidjan, par une salve d’applaudissements et de youyous de ses soutiens, excités plus que tout, de le voir rapidement être paré d’une tenue d’apparat pour une cérémonie d’investiture en grandeur nature qui ne saura durer.

Mais pour l’homme d’Etat de 78 ans, cette confirmation de victoire électorale à un score à la soviétique, résonne dans son tympan telle une véritable épreuve qu’il doit dores et déjà surmonter au regard des tensions sociales surchauffées par des discours haineux, guerriers et bagarreurs d’une opposition sénile dont le ton est quotidiennement accéléré par des joutes verbales qui laissent craindre le spectre d’une nouvelle spirale de violence.

Face à ce regain de tension, le chef de l’Etat Alassane Ouattara, très paternaliste, invite son opposition politique à mettre balle à terre aux querelles inutiles qui les divisent et appelle de tous ses vœux, ses concitoyens à l’union sacrée autour de la nation ivoirienne afin de préserver la paix sociale et la stabilité qui sont gage de consolidation d’un dialogue inclusif : « le temps de la compétition électorale est passé, rappelle le chef de l’Etat. Place maintenant au temps de l’action. Et l’action pour moi, c’est le projet de la Côte d’Ivoire Solidaire pour lequel j’ai été élu et qui va accélérer la transformation économique et sociale de notre pays, par une croissance plus inclusive », précise –il.

Et pour arriver à une telle accélération de transformation économique et sociale pour une Côte d’Ivoire Solidaire, le paternaliste chef de l’Etat Alassane Ouattara, donne de plus en plus sa volonté d’ouvrir à l’opposition politique, des soupapes d’un dialogue inclusif pour la poursuite de l’œuvre de cohésion sociale, de réconciliation nationale et prospérité partagée.

C’est pourquoi, en grand homme d’Etat, il invite ses concitoyens et plus précisément son frère aîné, le président Henri Konan Bédié, à une rencontre des braves pour un franc-parler en vue de rétablir la confiance et relancer les grands de cohésion sociale et de réconciliation nationale.

Un passage obligé pour les deux hommes s’ils veulent véritablement panser les meurtrissures des temps sombres qui ont tristement marqué la crise post militaro-politique des années 2010-2011.

Dieunedort Essomé

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here