Home AFRIQUE Burkina Faso : au moins huit civils tués dans une attaque

Burkina Faso : au moins huit civils tués dans une attaque

0

Au moins huit civils ont été tués lundi, dans une attaque perpétrée par des individus armés non identifiés contre le village de Sandiaba, dans la province du Koulpelogo, dans le Centre-Est du Burkina Faso, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon la plateforme de suivi des attaques terroristes, « Sahel Security », qui dresse un bilan de 8 morts, l’attaque a visé des populations alors qu’elles assistaient à un baptême.

« Aux environs de 9 heures des individus armés non identifiés ont attaqué des populations qui assistaient à un baptême à Sandiaga. Le bilan provisoire est de 8 personnes tuées », a confirmé à l’Agence Anadolu une source sécuritaire locale, sous couvert de l’anonymat.

Dimanche, au moins 6 personnes, dont 4 femmes, ont été tuées et d’autres blessées lorsqu’un engin improvisé a explosé au passage de leurs charrettes à Boulonga et Alga dans le Centre-Nord du pays, selon des sources sécuritaires locales.

Depuis 2015, le Burkina Faso est en proie aux attaques terroristes qui ont fait de nombreuses victimes et plus de 1,9 millions de déplacés internes. La dernière attaque la plus meurtrière a été enregistrée dans la nuit du 10 au 11 juin courant contre la commune de Seytenga dans le Sahel, et a fait 86 morts selon un bilan officiel.

Cette attaque a aussi occasionné le déplacement de 31 201 personnes vers la ville de Dori, chef-lieu de la région du Sahel, selon le ministère en charge de l’Action humanitaire du Burkina Faso.

C’est dans ce contexte que l’armée burkinabè a donné 14 jours aux populations pour quitter les zones d’intérêt militaire instituées dans les régions de l’Est et du Sahel burkinabè, où des opérations militaires seront menées bientôt dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, a annoncé vendredi, lors d’un point de presse, le commandant des opérations du théâtre national, le lieutenant-colonel Yves Didier Bamouni.

agence anadolu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here