Home CAMEROUN Cameroun : l’Etat menace de fermer certaines maisons de télévision et de presse

Cameroun : l’Etat menace de fermer certaines maisons de télévision et de presse

134
0

 

Hier lundi le 09 mars 2020, le ministre de l’Administration du territoire Paul Atanga Nji a ténu une conférence de presse, un jour seulement après celle tenu avant hier soir par Réné Emmanuel Sadi, le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, pour donner le point de vue officielle suite au double attentat survenu à Bamenda et à Ngalim dans le département des Bamboutos qui a fait cinq morts chez les forces de l’ordre et fait de nombreux blessés parmi les civils.

Au cours de cette conférence de presse du ministre Paul Atanga Nji, il a condamné avec la dernière énergie le harcèlement avec lequel la quasi-totalité des organisations non gouvernementales étrangères, aidées par certains médias locaux, traitent l’Etat camerounais ainsi que l’institution militaire.

A cet effet et après avoir passé en revue l’actualité politico-militaire du pays, le ministre Paul Atanga Nji a donné pas moins de 60 jours, soit deux (02) mois exactement aux organisations non gouvernementales et ce, à compter de ce jour le 09 mars 2020, pour qu’elles rendent leur rapport annuel concernant la crise anglophone qui perdure depuis bientôt quatre ans.

Il a ensuite donné un blâme allant jusqu’à la fermeture, aux maisons de télévision telles que Equinoxe tv, STV, radio balafon et un journal papier dénommé « le jour ». Le ministre a accusé tous ces médias locaux d’aider les organisations non gouvernementales étrangères à relayer des informations non recoupées et finalement non fondées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here