Home CAMEROUN Cameroun : les combattants séparatistes anglophones déterminés à empêcher le CHAN à Limbé

Cameroun : les combattants séparatistes anglophones déterminés à empêcher le CHAN à Limbé

39
0

Ce lundi 18 janvier 2021, des échanges des coups de feu ont été entendus très tôt le matin dans la ville de Buea, le chef-lieu de la région anglophone du sud-ouest.

Selon un témoin, ces échanges des coups de feu étaient si intenses que les populations, prises de peur, sont restées terrer chez elles au risque de prendre une balle perdue dans ce croisement de feu entre les combattants séparatistes anglophones et les éléments des forces de l’ordre.

Le même témoin a révélé à lopinionplus que les échanges des tirs étaient typiquement concentrés autour du commissariat central de ladite ville de Buea et plus précisément au lieudit Molyko, avant d’ajouter que les combattants séparatistes voulaient aussi, par cette attaque imposer le traditionnel mouvement de « ville-morte » mais, qu’ils n’ont pas pu.

Suite à ces échanges des tirs qui étaient très intenses entre les deux belligérants, certains véhicules ont été calcinés dans le centre-ville de Buea tandis que deux (02) femmes ont été abattues dans une petite localité appelée Nchang, située dans le département du Lébialem. soldats et séparatistes se rejettent la responsabilité.

Dans l’après-midi, un calme précaire est revenu mais la peur se fait toujours sentir au milieu des populations.

En effet, ces attaques armées des combattants séparatistes contre les éléments des forces de l’ordre ne sont pas anodines, étant donné que ceux-ci ont juré de faire échouer au stade de Limbé qui se trouve à Buea, la compétition de football qui se déroule au Cameroun depuis le 16 janvier.

On se rappelle que pas plus tard que le 14 janvier dernier, une grosse implosion de bombe avait été entendue aux abords du stade de Limbé, choisi par le comité d’organisation, pour abriter le CHAN dans l’une des deux régions anglophones.

Avant le début du tournoi de Chan samedi dernier, le Cameroun avait vivement été critiqué pour avoir choisi Limbé, un stade hôte dans la région du Sud-Ouest dans un contexte d’instabilité locale.

Bertrand Ryvalyze

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here