Home CAMEROUN Cameroun : l’Armée annonce avoir repris les positions sous contrôle des séparatistes anglophones

Cameroun : l’Armée annonce avoir repris les positions sous contrôle des séparatistes anglophones

0

moins d’une semaine après que les combattants séparatistes aient annoncé dans une vidéo l’instauration d’un couvre-feu le long de certaines routes de la ville de Kumba, un commando de l’Armée, après plusieurs jours de combats, a annoncé avoir repris le contrôle de la situation.

Après plusieurs jours d’accrochages entre les combattants séparatistes anglophones et les forces loyalistes camerounaises, celles-ci ont répercuté à leur hiérarchie il y a peu, l’information selon laquelle, ils ont repris le contrôle de toutes les routes des localités qui étaient jusque-là interdite de circulation par la population du fait d’un couvre-feu instauré.

Cette victoire des forces loyalistes sur les combattants séparatistes anglophones arrive quelques jours seulement après que ces groupes armés des forces de l’Ambazonie, désignés sous l’appellation de Socadef, l’Arf et l’Amf ont déclaré dans une vidéo, avoir instauré depuis mardi 03 mai 2022, un couvre-feu le long des routes Kumba-Mamfe, Kumba- Mbonge, Kumba – Buea.

A en croire le porte-parole de ces groupes armés des forces de l’Ambazonie qui parlait dans cette vidéo, le couvre-feu en question avait lieu tous les jours et débutait les soirs à 18 h 30 pour prendre fin le lendemain matin à 06 h 30.

Dans cette chronologie du couvre-feu, le porte-parole des séparatistes qui parlait dans la vidéo, n’avait pas communiqué quand est-ce que le confinement de la population devait prendre fin.

Il faut rappeler que depuis quelques semaines, l’on observe un regain de violence dans les deux régions anglophones du Cameroun en proie à une guerre de sécession.

Pas plus tard que samedi 30 avril 2022, la sénatrice Regina Mundi a été enlevés par les sécessionnistes anglophones à Bamenda, le chef-lieu de la région du nord-ouest alors qu’elle s’y rendait pour prendre part à une cérémonie de mariage.

Toujours dans le même ordre d’idées, les informations de plus en plus récurrentes et venues de la part des séparatistes, ont annoncé lundi 02 mai 2022, que le chef du commissariat central de la ville de Bamenda avait été abattu à bout portant par les mêmes éléments des groupes armés qui pullulent dans les deux régions anglophones du Cameroun.

Mais cette information n’a pu être confirmée ni par le gouvernement, ni par les forces de sécurité, ni même par toute autre source indépendante.

Bertrand Ryvalyze

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here