Home CAMEROUN Cameroun : la Fecafoot limoge le sélectionneur nommé par le ministère des...

Cameroun : la Fecafoot limoge le sélectionneur nommé par le ministère des Sports

0
Etoo-Fils Samuel, président de la Fecafoot

En conflit ouvert avec le ministère des Sports, le président de la fédération camerounaise de football (Fecafoot) a limogé mardi le sélectionneur de l’équipe nationale Marc Brys.

Le football camerounais est de nouveau englué dans une nouvelle crise. Le président de la Fédération, Samuel Eto’o, a décidé mardi 21 mai de suspendre « avec effet immédiat » le contrat « du staff des Lions Indomptables, avec à sa tête Monsieur Marc Brys ».

L’entraîneur de football belge a été nommé le 3 avril 2024 par le ministère des Sports sur fond de grand désaccord avec la Fecafoot dirigée par Samuel Eto’o, l’ancienne star du football national qui a fait ses beaux jours au FC Barcelone, dans l’élite du football espagnol. Face à cette décision prise sans son accord, Eto’o avait cherché à contrecarrer la nomination du coach belge en imposant ses propres hommes au sein de l’encadrement des Lions Indomptables.

Toutefois, la chambre de conciliation et d’arbitrage du comité national olympique camerounais (Cnosc) ne l’entendait pas de cette oreille et a décidé de suspendre les nominations du président de la fédération. C’est en réaction à l’arbitrage du Cnosc que la Fecafoot a décidé, à son tour, de se séparer de Marc Brys et de son staff nommés par le ministère des Sports.

L’entraîneur belge n’a jusque-là dirigé aucune rencontre des quintuples champions d’Afrique alors qu’une nouvelle fenêtre internationale s’ouvre début juin dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Dans le communiqué de la fédération, la Fecafoot justifie sa mesure comme « la conséquence immédiate (des) décisions prises en violation de toutes les dispositions légales et réglementaires » par les autorités sportives camerounaises. Il est à craindre que la tutelle ministérielle ne revienne encore sur cette décision qui pourrait être lourde de conséquence en cas de réclamation de la Fecafoot auprès de la Fifa, l’instance dirigeante du football mondial qui interdit les ingérences politiques dans le football.

« La Fecafoot se réserve le droit de transmettre à la Fifa ces décisions qui constituent un frein au processus de préparation des prochains rendez-vous sportifs », a tenu à prévenir la fédération qui entend aller jusqu’au bout pour le rétablissement de son autorité sur le football camerounais qui traverse des périodes difficiles depuis quelques années.

Apanews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here