Home CAMEROUN Cameroun: élections législatives et municipales 2020 : Le vote se déroule dans...

Cameroun: élections législatives et municipales 2020 : Le vote se déroule dans les régions anglophones

158
0

Les Amba boys n’ont pas réussi à garder toute la population chez elle.

Il n’y a pas que dans les régions francophones où les élections législatives et municipales se déroulent. On vote aussi dans les deux régions anglophones à savoir le Nord-Ouest et le Sud-Ouest (Noso). Certaines autorités en service dans la ville de Yaoundé, pour donner le pas aux populations restées au Noso en dépit des violences, ont quitté les régions francophones, pour remplir leur devoir civique, dans celles qui sont anglophones. C’est le cas du Dr Nalova Lyonga le Ministre des Enseignements secondaires qui a voté ce matin, dans la ville de Limbé, région du Sud-Ouest.

Interviewée par la Cameroon radio and television (Crtv), le Minesec a déclaré se sentir bien, après avoir accompli son devoir civique. Pour madame le Ministre, aller aux urnes signifie qu’on a la voix. Et quand on vote cela revient à ce qu’on a parlé. Et il fait bien de parler. Le Minesec a profité de l’occasion qui lui était donné, pour vanter les atouts de Paul Biya le Président de la République. Elle a indiqué qu’il est à l’écoute de son peuple, à qui il l’a donné le Grand dialogue national. Il faut rappeler que cet évènement a eu lieu du 30 septembre 2019 au 4 Octobre de la même année. Au terme de ce dialogue des recommandations ont été faites dans le sens de mettre fin à la crise aujourd’hui appelée crise anglophone. Nalova Lyonga a également cité la statut spécial, l’une des recommandations du Grand dialogue national et qui a été donné au Noso, par le Chef de l’Etat.

A côté des autorités qu’on a vu voté dans les deux régions anglophones, on a aussi vu les populations. Toutes ne se sont pas pliées aux ordres des Amba boys. Ces derniers, avaient brandi la menace de mort pour dissuader les habitants des deux régions anglophones de se rendre aux urnes. Visiblement la menace n’a pas eu de l’effet sur tous les anglophones du Noso. Il y en a qui sont bel et bien dans les bureaux de vote pour élir leurs Députés et leurs élus municipaux.

Agence Cameroun presse

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here